Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 06:26
Ceux qui me connaissent sont priés de laisser tomber illico cette petite présentation en évitant par ailleurs d’y adjoindre des commentaires. Ayant eu la fâcheuse idée de  signaler l’existence et la tenue de ce blog à quelques individus particulièrement facétieux, je crains le pire…

Pour les autres, je suis né en 1950 à Castres (Tarn), où je ne vis pas, du moins pour l’instant. Comme une grande majorité des provinciaux, je travaille sur Paris, en me coupant de plus en plus de mes racines. Y ayant essaimé quelques enfants, je me demande même si je ne pourrais jamais rejoindre ma patrie et, de fait (surtout pour mon épouse) les abandonner…

L’avenir le dira.

Le voyage que je chronique ici n’a rien d’exceptionnel. Le moyen de locomotion peut-être un peu plus, mais ce n’est pas cela qui peut changer fondamentalement le regard que je porterai au fil des jours et des pages que je vous livrerai. Une chose est sûre, c’est ma façon d’appréhender toute visite d’un lieu que je m’apprête à connaître par la lecture d’ouvrages de fiction, d'essais et non de guide. Je suis un lecteur passionné et il est hors de question de perdre du temps avec ces bouquins qui vous apprennent tout, sur l’instant, puis disparaissent après consommation sans rien laisser si ce n’est le sentiment d’être passé à côté de l’esprit du lieu. La littérature n’a pas cet inconvénient. Bien au contraire. A mon sens, elle prépare l’esprit à l’accueil de ces espaces et le cœur à l’acceptation – sinon la compréhension - des inconnus qui les peuplent.

Je voyage donc sous influences et je serai continuellement accompagné d’auteurs dont je n’ai pas d’autre ambition ici que de raviver l’inspiration qu’ils m’ont procurée. Et d’une certaine façon, de les remercier. J’espère d’ailleurs que cela vous donnera envie de les lire. Dans mes bagages donc, des bouquins, au format poche évidemment. Des auteurs aussi différents qu’Edward Abbey - en premier lieu – et Temple, que Peacock et Steinbeck, que Berger et Shepard. D’autres également, sans doute. Je vais aussi à leur rencontre, ou tout au moins des lieux qu’ils fréquentent ou ont visité : Nous verrons sur place en fonction des souvenirs que ne manqueront pas d’appeler les lieux traversés.

Vous n’êtes bien évidemment pas obligés de partager cette façon de procéder. Dans ce cas, vous risquez sérieusement de vous lasser à la lecture de ce que vous considérerez comme de pompeux discours et de foutues pensées d’intello attardé…

D’autant que je pars avec du matériel, textes comme images, sur ma clef USB ! Attendez-vous au pire ! Elle contient quelques notes ou des reproductions graphiques relatives à des personnages historiques que renferme mon Panthéon de petits démiurges… Vous verrez cela le moment venu, si la mémoire est au rendez-vous.

Ceci dit, il n’y a pas de quoi en faire une histoire. Un click et vous changerez de chemin !

Dans le cas contraire, n’hésitez pas à me laisser quelques commentaires… j’écris aussi pour vous, amis ou inconnus…

La conversation est ouverte.

Ah, dernier détail, j’emporte évidemment dans mes bagages un bouquin. J’ai choisi « Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes » de Robert M. Pirsig dans la collection Points.
Repost 0
Published by Patrick - dans Présentation
commenter cet article
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 10:33
Tout a commencé par une annonce réceptionnée par mail. La Route 66 et le Sud Ouest des Etats-Unis en Harley Davidson ! Le rêve de tout motard ! Comment l'expéditeur avait-il su que je pratiquais la moto depuis plus de 40 ans, mystère. Mais est-ce important ?
Quoi qu'il en soit, j'ai aussitôt fait suivre à d'autres bikers et bien évidemment à mon épouse. Je n'avais pas envisagé une seule seconde que le trip aurait pu l'interesser. La moto a toujours été un univers au delà de son horizon. Trop haute, trop dangereuse, trop technique... En aucun cas, un objet usuel digne de confiance...  et d'interêt.

Et pourtant le soir en rentrant, lorsque je lui demandais si elle avait bien reçu l'annonce, elle me fit la surprise de m'annoncer "Oui ,pourquoi pas"
- Ah, tu me laisserais y aller ?
- Tu ne veux pas m'emmener ?
- Comment ? Tu accepterais de m'accompagner ?
Tellement persuadé que de monter sur une moto était un acte impossible pour elle, je n'avais même pas imaginé et je ne le concevais encore pas, qu'elle accepterait cette aventure à deux !

J'étais fou de joie, me rendant compte de l'effort qu'elle faisait. Ce projet devint le sujet de nos conversations. Je l'annoncais à tous nos amis, particulièrement fier du courage de mon épouse. Cela peut paraitre exagéré, mais quand on sait ce qu'est une phobie, on ne peut être qu'admiratif...

J'ouvre ce blog pour raconter cette aventure à ceux qui veulent nous suivre à travers le sud ouest des Etats-Unis.
Départ le 11 septembre, une date importante pour les américains et qui va surement le devenir pour nous. Je suis persuadé qu'elle sera porteuse de bonheurs que j'essaierai de partager.
En attendant, préparons ce voyage...
Repost 0
Published by Patrick - dans Présentation
commenter cet article
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 19:03

Que mettre en bandeau ?

Je ne voulais pas d'une photo. J'envisage de publier dans les pages à venir celles que je ne manquerai pas de réaliser au cours du voyage. Et nous n'en sommes pas encore là. Un dessin alors ? Il est possible que je fasse quelques esquisses à l'aquarelle, mais ce n'est pas sûr. Aurai-je le temps ? Aurai-je suffisamment de place pour me permettre de prendre les couleurs et les pinceaux ? Et puis de toute façon, le formatage du blog doit être réalisé avant le départ. Lorsque nous y serons, je ne pourrai me consacrer qu'à son seul contenu.
Alors quel bandeau ?
Fatalement, il faut se remémorer l'origine de cet attrait pour le sud ouest américain. Il remonte bien avant ma passion de la moto et n’a en fait que peu de rapport avec lui si ce n’est peut-être quelques images mythiques de « Easy Rider ».  Je dois aller chercher plus profondément, fouiller dans mes souvenirs d'enfance et mes premières lectures, en l'occurrence, des BD et celles qui me donnèrent le plus de plaisir. Aussitôt vient à l’esprit les aventures de Blueberry de l'immense Giraud. Oui, c’est lui le responsable ! Quoique Jijé était là, bien avant lui... J'hésite... mais je crois bien que l'élève, en l'occurrence Giraud, a surpassé le maitre.

Va pour Giraud. A la quasi unanimité !

Il me parait donc indispensable de lui rendre hommage avec cette vignette, tirée d’un album relativement récent, « Ombres sur Tombstone », même si cette petite ville d’Arizona, la plus western des toutes les villes de l'Ouest, n’est pas prévue au programme. La vignette choisie, l’une des dernières de l’album, me semble être un bon compromis de ce que je m’imagine être le Sud ouest des Etats-Unis.

Quelques retouches, et voilà mon bandeau !

Repost 0
Published by Patrick - dans Présentation
commenter cet article

Présentation

  • : En Harley sur la 66
  • En Harley sur la 66
  • : Le route 66 et les grands parcs américains en Harley Davidson
  • Contact

Visites


buy cialis

Recherche

Droit d'utilisation

Textes et images © Patrick Planès : Toutes les images et tous les textes de ce blog sont protégés par les lois internationales sur le copyright et le code de la propriété intellectuelle. Elles ne peuvent être utilisées, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur.

Archives

Catégories